châteauneuf-du-pape

EICELENCI

2012

L’année commença de manière douce avec un mois de janvier très clément et des températures allant jusqu’à 17°C. Une rupture s’opéra en février où une vague de froid sévit avec des températures négatives extrêmement rares (-12°C) pendant près de dix jours avec un fort Mistral allant jusqu’à 120 km/h.

Le printemps fût frais et sec avec un vent soutenu. La floraison a été légèrement plus tardive que d’ordinaire avec peu de coulure et belles sorties.

Juillet fut frais mais suivi d’un mois d’août venté et chaud. En termes d’insolation, le cumul d’avril à septembre s’établit à 1811 heures soit une valeur proche de 2010 où nous étions à 1837 heures. Par contre les nuits ont été plus fraîches.

Des pluies sur fin août ont permis de limiter le stress hydrique et de permettre d’attendre de belles maturités phénoliques.

La pression sanitaire a été faible et la qualité de la vendange a été saine.

Les 2012 sont remarquables de concentration et d’équilibre.

TERROIR-ENCEPAGEMENT

« Eicelènci » ou cuvée d’Excellence du Domaine, perpétue la tradition du Domaine pour ses grands vins blancs.

L’assemblage de ce vin est composé majoritairement de Roussanne (47%) puis de 40% de Grenache blanc et de 13% de Clairette issus des trois terroirs du Domaine : La Crau, le Bois Sénéchal et Grand Pierre.

VINIFICATION-ELEVAGE

Vendanges entièrement manuelles, sélection des meilleurs raisins issus de vieilles vignes pour cette cuvée. Après le pressurage direct et la clarification du moût, les vinifications sont faites en barriques pour 86% de l’assemblage. Le Grenache est élevé dans une cuve œuf en béton.
Elevage sur lies fines durant 6 mois, apports de S02 réduits au minimum.

DEGUSTATION

« Riche, complexe et opulent, le bouquet offre des arômes de fruits à noyau, de pot-pourri et de cèdre. Le palais dévoile une abondance de délicieux parfums de pêche, d’abricot et de gingembre, ainsi qu’une belle acidité sur la finale. »
Decanter Asia Wine Awards (Octobre 2014)

Potentiel de garde: 5 à 10 ans.

CONSEILS DE SERVICE

A servir dans des verres amples vers 10-12°c.
Ce vin pourra accompagner un consommé à la truffe noire, une lotte à l’américaine ou encore un Brillat Savarin.

A creamy-edged version, with enticing white peach, butter, almond and green fig notes that all glide seamlessly through the refined finish. This has a bitter almond edge for spine. Drink now. 205 cases made.
92 points

WineSpectator.com (Sep 30, 2015)

Robe jaune pâle. Si le nez s’ouvre sur des fleurs blanches, il délivre à l’aération de subtiles notes grillées. La bouche privilégie l’ampleur, le gras, attaque ample, fondue, évolution plus ferme où se lisent les influences grillées, boisées.
92/100 points

Guide des Vins Gilbert & Gaillard 2015

More honeyed and rich, with toast, brioche and dried pineapple nuances, the 2012 Châteauneuf-du-Pape Blanc Eicelenci (47% Roussanne, 40% Grenache Blanc and 13% Clairette) is also medium-bodied, nicely textured and shows solid purity. Showing a touch too much oak and vanilla with air, it’s a rich effort that needs food. Drink now-2015.
89/100 points

Robert Parker
www.erobertparker.com (Novembre 2013)

Tight and tense. Chevy and introvert. Needs time perhaps ? But no great excitement on the nose yet.
16/20 point

Jancis Robinson
www.jancisrobinson.com (Décembre 2013)

Beaucoup de profondeur dans la texture, ensemble riche, moelleux, succulent, dans la ligne habituelle.
16/20 point

Guide des Vins Bettane & Desseauve 2015

A creamy-edged version, with enticing white peach, butter, almond and green fig notes that all glide seamlessly through the refined finish. This has a bitter almond edge for spine. Drink now.
92/100 point

James Molesworth
Wine Spectator (Août 2015)

Médaille d’Or

Concours des Vins à Orange 2014

Prix des Vinalies 2014

Vinales nationales 2014

33ème meilleur vin de France
96/100 points

Bertrand Rougier

Revue Art de vivre, Lafont Presse, Top des Vins de France (septembre 2015)

Belle robe d’un jaune citron assez soutenu aux reflets or-vert. Nez d’une belle complexité aromatique sur des arômes de fruits blancs et exotiques complétés d’infusions de verveine et de tilleul avec un soupçon de vanille. La bouche est ample, minérale et racée sur des accents sudistes de fenouil et de champignons frais. La chair est dense et juteuse. Longue finale un peu anisée.
Médaille d’Or

Concours des Vins « Elle à Table » (Mai 2015)

« Robe pâle ; sa jeunesse se remarque à son nez discret, il présente toutefois de la race, de la fraîcheur et une minéralité exceptionnelle, parfaitement équilibré, grand vin polychrome. »
17,5/20 points

Rolf Bichsel

Vinum (Mars-Avril 2016)